L'Histoire à ciel ouvert...

Vestiges Gallo-Romain
Vestiges Gallo-Romain

 

 

C'est du ciel que l''Histoire des hommes se dévoile le mieux jusqu'à nos plus lointains ancêtres. Dans les villes comme dans les campagnes avoisinantes, les Gaulois sont partout sous nos pieds !


A la faveur d'une lumière rasante, d'un dépôt de givre ou de rosée, certaines traces ne se détectent que du ciel.

 

Lors de nos vols, il n'est pas rare que l’œil averti de Michel me fasse remarquer au milieu d'un champ,  une tache sombre, une végétation plus dense,  une accumulation d'humus trahissant la présence des fossés entourant les vestiges des fermes gallo-romaines,  ou les lignes insoupçonnables des tranchées de la dernière guerre.

Cliquez sur une image pour démarrer le diaporama                                                                                                                                             Photos : Martine Hasser                                      

Mais aujourd'hui, c'est un site archéologique à ciel ouvert que nous partons admirer.

Cap à l'ouest de Neufchâteau, aux confins des Vosges, à  la limite du département de la Haute-Marne, sur un plateau calcaire entouré de forêts.

 

L'antique sanctuaire de Grand construit à la fin du 1er siècle après J.-C., est l'une des plus remarquables traces gallo-romaines. Grand, fut jadis un site religieux à vocation thermale dédié à une divinité des eaux Grannus à l'époque gauloise, puis à Apollon sous l'empire romain ; un site si renommé que des pèlerins y affluaient de tout l'Empire pour connaître leur avenir ou obtenir la guérison de leurs maux..

Réminiscence de l'esprit gaulois ? que ce pèlerinage de nos deux appareils au dessus de cet amphithéâtre,
l’un des plus grands du monde antique.

L'Amphithéâtre de Grand
L'Amphithéâtre de Grand

Plutôt paradoxal... quand on pense qu'ils craignaient que le ciel leur tombe sur la tête !
L'Homme fit du ciel, curieusement, à la fois le domaine des Dieux et la source potentielle de

ses peurs.
Pourtant, cette fascination l'incita également à vouloir voler, à vouloir quitter la terre ferme pour aller, des siècles plus tard dans les airs, à la rencontre de ses passions jeter un œil sur son Histoire.

 

Carnet de  vol 2013 :

le 8 juin (avec Michel) :
2 h 15 mn (matin)

 1 h 00  (soir) 

  

Total : 11 h 30 mn

Écrire commentaire

Commentaires: 0